Portrait de collab – Steve Ledoux, Senior IT specialist chez Okam

Steve Ledoux est Senior IT specialist. Il vient de rejoindre les équipes d'Okam et nous parle de son métier, de son expérience et de la transition vers le cloud hybride.

Quelles sont tes missions ?

Je suis arrivé le 1er juin dernier chez Okam en tant que senior IT specialist. J’interviens au quotidien pour les clients que nous suivons dans le cadre de prestations de services managés. Je suis notamment spécialisé sur les architectures Microsoft (Exchange server, Windows server, SQL) dont j’assure la gestion pour nos clients.

J’interviens également dans le cadre de projets visant à reprendre tout ou partie des infrastructures « on premise » de nos clients pour les migrer dans une configuration cloud hybride. Enfin, je suis amené à contribuer à l’évolutivité et au maintien en conditions opérationnelles de notre propre datacenter.

 

Quel est ton parcours ?

Après des études en électronique et informatique, il y a une vingtaine d’années, j’ai démarré une carrière dans différentes sociétés de services informatiques. Durant les années 2000, j’ai travaillé dans le cadre du déploiement de la Carte Vitale en France qui impliquait la généralisation d’un logiciel de gestion de patients pour les médecins.

Cette mission comportait une dimension formation et support très importante pour assurer le succès du déploiement. Mes responsabilités m’ont amené sur des rôles d’avant-vente et de relations technico-commerciales pour différents types de clients. Lors de mon dernier poste dans une société de service basée à Genève j’ai réalisé des missions portant sur les environnements Windows ainsi que des technologies réseau.

Ces différentes missions m’ont permis de traiter avec une nature de clientèle et des interlocuteurs très variés : travaux publics, architectes, avocats, EMS, cabinets de médecins, organisations internationales… et avec des tailles allant de 10 à 300 personnes. Le plus souvent ces clients nous confiaient la totalité de leur informatique : serveurs, postes de travail, applications métiers. J’ai très vite réalisé que, pour satisfaire ce type de client, le point-clé, au-delà de la maîtrise technique, est de construire et maintenir une très forte relation de confiance. Celle-ci s’acquiert grâce des actions de formation et d’accompagnement très ciblées dans la durée.

 

Quelle sont tes compétences techniques spécifiques ?

J’ai acquis de fortes compétences sur les environnements Windows server et Exchange server, sur la connaissance des produits, bien-sûr, mais surtout sur la réalité terrain côté client. J’ai obtenu dernièrement la certification Microsoft Associate 365. Je me suis également formé spécifiquement sur les aspects de migration d’Exchange on premise vers Microsoft 365 en mode hybride.

 

Quelles évolutions du cloud constates-tu chez les clients ?

Mes différentes missions m’ont permis de servir des clients aux différents stades de maturité du cloud. Nous arrivons aujourd’hui dans une phase ou certaines entreprises qui ont fait le choix du tout cloud reviennent en arrière et partent vers des solutions hybrides. C’est notamment le cas d’entreprises qui utilisent quotidiennement des applications nécessitant une puissance de calcul très importante, telles que toutes les professions qui recourent à des solutions graphiques avancées : architectes, promoteurs immobiliers.

Certes, il est possible de trouver la solution dans le cloud en allant chercher la puissance nécessaire. En revanche, le coût quotidien de l’accès au cloud n’est plus viable. Nous rencontrons également des cas d’entreprises dont certains sites ne bénéficient pas d’un réseau suffisant et pour lesquelles des traitements doivent être réalisés en local.

Dans de telles situations il y a deux possibilités : soit nous proposons de réaliser certains traitements dans notre propre cloud, soit nous laissons cette partie de l’architecture chez le client. Nous avons la maîtrise de nos datacenters et pouvons, selon les besoins, apporter la puissance nécessaire. Il est clair que pour tous les usages de type collaboratif (mails, calendriers…), les solutions offertes dans le cloud Microsoft Azure sont particulièrement adaptées et compétitives ; c’est ce vers quoi nous orientons nos clients.

Au final nous considérons que la réponse aux enjeux actuels du cloud est un « triple hybride » alliant le meilleur du cloud public, notre cloud privé et l’efficacité d’une solution « on premise ». Ce qui compte pour nous, c’est de recommander au client la meilleure solution à un instant T et ne jamais se fermer de capacité d’évolution dans le temps.

 

Pourquoi as-tu choisi Okam ?

Lors de mes premiers échanges avec les fondateurs, j’ai tout de suite apprécié leur côté humain et leur transparence. La vision de l’entreprise qu’ils veulent développer est très claire. Ce qui m’a marqué également, est le niveau technique des collaborateurs et la diversité de leur expérience. C’est pour moi un point clé à deux titres : que ce soit pour tenir la promesse de service au client et afin de pouvoir, moi-même, progresser en travaillant en équipe.

L’approche commerciale est centrée sur le besoin du client et non sur une logique de catalogue de services. Nous avons fait quelques choix techniques mais pour chaque offre que nous faisons nous cherchons à challenger si ce que nous proposons répond bien au besoin du client. 

Okam a fait le choix, dès sa création, d’installer une rigueur et un professionnalisme dans la façon de communiquer en interne et vis-à-vis du client. C’est une approche, appliquée pour 100% des clients, qui nous permettra, pour l’avenir, de contribuer à des projets de transformation très ambitieux, que ce soit par la taille ou la complexité technique.

Vous souhaitez aller plus loin ?

Bénéficiez de notre expertise pour auditer, challenger vos choix et solutions technologiques.